midget

21 janvier 2007

23*les suédois

Photobucket - Video and Image Hosting

Photobucket - Video and Image Hosting

Photobucket - Video and Image Hosting

Posté par midget à 23:19 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


17 décembre 2006

22*le gentil garçon

râté,
essaye encore.

Blip
reboot.

next one ?

Posté par midget à 14:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 novembre 2006

21*la fête erasmus

un long long long week end,
avec un suçon et des tâches de rousseurs,
de la smirnoff ice et du rhum,
une terrasse chinoise et du riz gluant,
un appart immense et toute l'europe dedans,
des histoires mortes nées, et des aventures à suivre...

j'y arriverais un jour !

Posté par midget à 18:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 novembre 2006

20*le blackout

branchemur

Posté par midget à 21:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2006

19*les lendemains

et j'essaye d'écrire comme j'ai pensé dans le métro, dans ces moments où tu te dis "jvais écrire ça et ça sur mon blog" et après tu rentre t'enlève ton manteau et pffff..

la journée a commencé avec les talons du voisins du dessus dans mon crâne, il a des nouvelles chaussures je pense et je sais pas quoi mettre, un mot sur sa porte où je pourrais être un minimum aimable ou sonner chez lui et là.. je sais pas ce qui peut arriver...
la journée a continué avec des ciseaux des ptits bouts de papiers et des ptit morceaux de scotchs et puis des blagues aussi, et de la fatigue à la fin
la journée s'est presque terminé avec un gouter cordon bleu pâtes et une sieste imprévue et un réveil par les chaussures du dessus qui rentraient de leur journée de travail
la journée a repris avec un mec qui se vautre, qui s'étale même, de toute sa longueur, devant moi à la sortie du métro, une marche loupée et j'ai pensé à mes tout premiers talons que j'ai justement aux pieds pour plus de 6h d'affilées pour la première fois, peut être que c'est un avertissement, je me tiens bien à la rembarde moi tu sais.
la journée s'est prolongée avec des amis dans un bar et des moins amis dans ce même bar, c'est bien la peine qu'il y en ai autant dans paris pour tomber les uns sur les autres dans le même

la nuit m'as entourée avec ce petit frisson d'excitation de ne pas savoir où je serais l'année prochaine, ce qui m'attend, ceux qui m'attendent, et que finalement, de pas savoir tout ça, c'est sacrément chouette, un peu comme la première fois que tu fais space mountain et que les quelques secondes avant le départ, tu sais pas ce qui va t'arriver.
arrivée à pont marie la tour eiffel s'est mise à scintiller, comme pour accompagner les ptits frissons qui sont toujours là puis là et là...

et puis je suis rentrée et mon appart avait toujours pas brûlé...

Posté par midget à 01:03 - Commentaires [3] - Permalien [#]


07 novembre 2006

18*les ptites flammes

Je copie colle la lettre officielle que j'ai envoyé à mon assurance, rajoutant entre crochets les coulisses de l'évènement !!


Paris, le 6 novembre 2006
Déclaration de sinistre

Madame, Monsieur,

Je souhaite vous informer par la présente d'un sinistre intervenu le 5 novembre 2006 à mon domicile ****, Paris.
Il s'agit d'un départ d'incendie au niveau d'un interrupteur, dont la cause semble être la mauvaise qualité de l'installation électrique.
Ce sinistre est intervenu dans les conditions suivantes :
Vers 19 heures alors que je [regardais des vidéos sur youtube] travaillais dans mon salon, l'interrupteur de la pièce s'est mis à grésiller puis, dans les secondes qui ont suivi, à produire de petites flammes. J'ai commencé par [complètement flipper et à ne plus bouger pendant plusieurs seconde avant de reprendre mes esprits][en courant] éteindre l'interrupteur mais des étincelles continuaient à jaillir [la panique m'envaillie alors]. Je me suis donc rendue  au tableau électrique, que j'ai disjoncté [remarquant au passage mon chat ronronnant sur le lit].
[Il me faut maintenant un expert, un électricien un dimanche soir, tiens je vais chercher sur internet... ah non en fait j'ai pu d'électricité. Et dans ce moment de panique, la petite musique insupportable et normalement inutile -tu sais les trucs qui poluent ton cerveaux- revient, tel zorro, pour me sauver de la situation.. : 118 218... lalala 118 218.... le surréalisme de la situation me fait rire quelques instants. "Alo oui, un électricien d'urgence Paris 13ème s'il vous plait" "J'ai beaucoup de réponses mademoiselle, vous les voulez par textos" "heuuu oui oui" -j'ai maintenant 22 textos de 22 numéros de 22 électriciens si jamais !] J'ai ensuite contacté un électricien d'urgence qui est arrivé 30 minutes plus tard. [30 minutes de solitude extrêmes et de stress, j'appelle maman, répondeur, j'appelle mon frère, répondeur, j'appelle mon père, répondeur, haaaaaaaa, je met des bougies partout puis en éteind la moitié craignant un autre départ d'incendie.] Il a constaté les dégâts, la mauvaise qualité de l'installation puis a changé les 4 porte-fusibles, dont deux qui avaient brûlé, et l'interrupteur.
J'ai réglé [de manière très très crispée] une facture s'élevant à 523,87 euros.

Vous trouverez ci-joint plusieurs photographies montrant les restes de l'interrupteur concerné. En outre, je joins à mon courrier la copie du devis et de la facture réglée.
Je vous transmets également les coordonnées de la société de gestion de mon logement :
****
Je vous serais très reconnaissante de m'indiquer les démarches complémentaires à suivre et espère un remboursement de mes frais [intégralement s'il vous plait, j'avais déjà pu de sous avant mais alors 523,87 euros c'était pas prévu !].

Dans l'attente de votre réponse [très rapide !], veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

[à ma décharge, j'ajoute que je pense être la victime malheureuse d'une loi des séries puisque mon chat a une gastro -oui oui, tout comme vous imaginez-, je me fais dévorer depuis une semaine par une araignée qu'aucun produit n'arrive à tuer, j'ai une conjonctivite à l'oeil droit, et un téléphone portable qui déconne.]

Posté par midget à 19:25 - Commentaires [5] - Permalien [#]

02 novembre 2006

17*l'automne

J'ai pleins de trucs à raconter, envie de blogguer mais souvent la flemme,
alors toujours dans un soucis de revue ciné/concert/sorties/expos, je me débarasse d'abord du gros.
Un long bout de cinéma pour commencer mais rdv plus bas pour les amateurs de musique !

***CINÉMA

* Ne le dis à personne 17/20
Bon, je le redis, allez le voir et si vous n'aimez pas, ne venez pas me le dire :-)
Du suspense, des rebondissements qui font sursauter toute la rangée de sièges MK2, un François Cluzet hallucinant, ... et une jolie musique originale de M en bonus.

* Le diable s'habille en Prada 14/20
Moins bien que le livre, of course, mais distrayant et frais. Envie de mourir quand la -déjà très très jolie- jeune demoiselle -dont on est hyper jalouse- se relooke avec des fringues à tomber par terre (donc de ce côté là c'est très réussi), j'ai pas trop compris les pseudos polémiques sur Meryl Streep que je trouve bien dans le personnage. Film approuvé pour une *soirée entre copine* mais attention, allez à la séance de 22h pour être sûre que les magasins soient fermés quand on sort du cinéma.

* Le parfum 10/20
Moins bien que le livre, bis, mais en pire.
Si vous n'avez pas lu le livre, vous avez de la chance car vous avez l'occasion de voir un film sympa à gros budget, amateurs du bouquin, passez votre chemin. Avant d'y aller tu te demande comment ils ont bien pu faire hein pour mettre des odeurs dans un film.. Ben c'est simple et ça fout la gerbe : une odeur = gros plan, zoom, 360 / une autre odeur = gros plan, zoom, 360... bon ça va, on a compris !
Un casting vraiment raté puisque le "héro" est loin d'être repoussant, il n'y a aucun jeu d'acteur, rien qui se dégage des personnages (peut être un subterfuge pour laisser place au parfum...)

* Indigènes 17/20
Impossible d'échapper au buzz autour du film donc autant se faire son propre avis !
Un film superbe, au niveau du scénario (mais bon, yavait de bonnes bases), des acteurs (c'est peut être le casting qui fait le film d'ailleurs), de la réalisation, du rythme (très bonne géstion des passages entre passé et présent)... bref, rien à dire !
C'est juste un peu écoeurant de se dire qu'il a fallut faire un film pour que les choses changent (phrase clichée numéro 42 bis). Un film à voir, absolument, même si il est dur à digérer.

* Mémoires de nos pères 09/20
Un film étonnamment ennuyeu !!
Pourtant j'ai bien aimé ses derniers trucs au père Eastwood mais là... ça sonne creux, mais creux mes pauvres amis.. Alors j'ai pas compris, en sortant du film j'ai essayé de lire deux trois critiques positives dessus : "drame psychologique, émouvant, une page de l'histoire, ..." J'ai plutôt eu l'impression que Clint il a pas su faire de choix, du coup il veut parler de tout donc il parle de rien. J'ai trouvé ni l'aspect psychologique des personnages qui se bornent à répéter "on est pas des héros nous hein monsieur", ni l'aspect historique "c'est la guerre sur un bout de caillou japonais, ya 6 péquins qui plantent un drapeaux et là : THE photo is gonna change everything !!" (ouaou, 2h12 avec CA !), ni l'aspect fictif, bon en même temps yen a pas..
Bref à ne pas voir, on s'emmerde, ya aucune critique du système de starification adorée des américains, ya aucun parti pris, ya rien quoi !
(pourtant, jsuis plutôt bon public quand  Ryan Philippe est dans le coin - j'ai même aimé le film "Studio 54" uniquement parce qu'il est torse -sans- poils la moitié du film- mais là nan)

*Dans paris
09/20
Ah mince, va y avoir de la concurrence sévère pour les films chiants comme la pluie. Ami lecteur (si il m'en reste), si tu as aimé la bande annonce du film (comme moi), ne vas PAS voir le film ou tu aura la sensation de t'être fait sévèrement arnaqué (comme moi !)... Le film ne parle pas une seule seconde de Paris, ni d'un pari (haha) entre les 2 frères... Le gros, long et pénible premier tiers nous inflige un tête à tête prise de tête entre Duris et sa dulcinée connasse chiante, le 2ème tiers tu te demande quand le film commence et surtout quand est ce qu'on va à Paris (pasque merde quoi), et le dernier tiers tu dors ou tu vas pisser... Bref, pour aimer le film je crois qu'il faut adorer les films de la Nouvelle Vague (pas mon cas), fumer des clopes (non plus), aimer ne rien faire (encore moins), démarrer une dépression -pour s'identifier aux personnages- (toujours pas).

*A scanner darkly
12/20
Bien alléchée il y a plus d'un an par la bande annonce (à voir si pas déjà vue) et la révolution technique et plastique promise par le film, me voilà dans le seul MK2 à jouer le film la semaine de sa sortie, toute impatiente !
Pour le côté plastique, aucune déception, superbe, original, nouveau, qui colle complètement au sujet..
Mais alors le scénario..... fallait prévenir qu'il fallait bien dormir avant de venir.
Peut être que Philip K. Dick s'est pas pour moi, ou alors qu'il faut lire le bouquin avant (pour dire après "le livre est mieux !" uhuh). Un film à télécharger donc, pour la curiosité cinématographique, pour un Keanu impressionnant et une histoire certes prise de tête paranoïaque mais originale.

*Thank you for smoking 14/20
Un film intéressant, qui m'a un peu rapellé l'ambiance de "good night and good luck" (bizarrement d'ailleurs), et forcément révoltant (oui pasque fumer c'est mal et le monsieur il est super fort à convaincre tout le monde que nan c'est cool).
A voir à la télé, comme un bon docu sur les dessous d'hollywood et pour enfin comprendre coment ça marche le lobbying.

*The queen
13/20
Bon, un film sur la réaction de la reine d'Angleterre quand Lady Di meurt.. mouais mouais, moi aussi j'étais septique mais c'était dimanche soir et ma maman elle voulait voir que ce film là alors bon...
Et bien à ma grande surprise un très chouette film où, contrairement à Mémoires de nos pères un peu plus haut, on voit bien l'approche psychologique du sujet. Un film à voir avec sa maman, pour lui faire plaisir.

*Ô Jérusalem 11/20
Vient un moment où quand tu as une carte de cinéma, 2h devant toi et déjà vu la moitié des films, tu vas voir le prochain qui commence et que t'as pas vu.. en l'occurrence ce film là.
Ça vaut le coup pour un petit rappel des faits historiques qui ont du sauter de tes cours d'histoire du lycée parce que y'avait grève. En dehors de cette bonne raison, ça vaut pas plus le coup que ça : l'histoire parallèle à l'Histoire est franchement attendue et un peu gnangnan, Oh les amours impossibles, Oh Roméo et Juliette, Oh.... mouais.

*Bye bye Blakbird 18/20
Attention attention, THE coup de coeur du moment !
Un film superbe, site officiel à explorer absolument et film à voir.
Un petit bijou, très esthétique mais pas seulement. L'envers du cirque à la Freaks, un noir photographique, des ralentis sublimes, j'ai du mal à parler de ce film tellement il m'a émue et touchée.
En même temps avec un Robinson Savary fils du grand homme de théâtre et un premier rôle tenu par le petit fils de Charlie Chaplin, trapéziste sur la pélliculle et dans la vie et une Izabella Miko sortie de nulle part et juste sublime, ... rien ne manque.
Un film à voir pour avoir la tête qui tourne, des plumes qui poussent et les yeux qui brillent.

*Scoop 13/20
Je vais finir par ne plus pouvoir dire que je déteste Woody Allen si je me met à aimer (un peu) ses films.
Sur les 13 points, yen a 9 qui sont là parce que j'ai pas mal rigolé mais je me suis quand même un petit peu ennuyée et j'ai trouvé le couple Scarlet / Wolverine très lisses et plats...
C'est amusant et ça se mange sans faim, c'est déjà ça !


***CONCERT

*Two wooden spoons
De la folk toute douce et toute jolie avec banjo.
Déjà la dame elle est tellement mignonne qu'en concert tu tombe amoureux du couple en 2 secondes.
ça réveille gentillement ou ça endort en douceur.

*The Divine Comedy

Invitée V.I.P (je vais commencer à m'habituer) à l'Olympia, je comprends enfin pourquoi j'ai toujours detesté cette salle : j'étais dans la fosse !!
Le son est génial et on est nettement mieux au premier rang du balcon !
J'ai donc pu re-découvrir ce groupe très très impressionnant sur scène. Mes oreilles ont mis quelques minutes à rentrer dedans, plus l'habitude de concert avec autant de monde sur scène. On sent que le monsieur est bien rodé et on re-découvre avec un grand plaisir de titres très connus. A ré-écouter donc !

*Duke Special
Excellente première partie de Divine Comedy, bon il a une tête bizarre sur son site mais sa musique va pas du tout avec, à écouter (en particulier "No Cover Up") !! Premier disques à sortir en France dans quelques jours sur le label V2 !

*Miele
Reprézent Humpty Dumpty record yeah !
Du rock parfois calme parfois très très énervé ! Tout droit venu de Bruxelles vous allez bientôt en entendre parler. A voir en concert, surtout pour la demoiselle très énergique à la batterie !

*Saule
Méga coup de coeur musical du moment ! Forcément j'ai découvert la chose en formation complète (saule et les pleureurs), dans un cadre génial et en petit comité. Sublime en concert, un peu plus décevant après coup en cd (ça fait souvent ça dans ce sens là !). A écouter vraiment, pour l'humour ("si"), et les mélodies douces ("le baiser").

*Je termine par le buzz du moment, j'ai nommé une demoiselle qui s'appelle Yelle et qui a fait un titre en réponse au machisme de "Girlfriend" de TTC, ne soyez pas les derniers à connaitre son myspace (très fréquenté) et agitez votre popotin sur "Je veux te voir"




Voilà, bravo à ceux qui auront tout lu, je serais ravie de tout avis....

Posté par midget à 02:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 octobre 2006

16*les tâches de rousseurs

J'ai essayé de lui expliquer
qu'après
m'avoir embrassé (1), il fallait reculer (2) pour mieux -me- sauter (3)...
L'histoire a montré
que seule l'étape 3 l'interessait...
Il y a pourtant certaines recettes qu'il faut respecter,
faute de tout rater.

Posté par midget à 23:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 octobre 2006

15*les filles

Ya les filles qui se font larguer pour d'autres filles
et ces même filles n'auront jamais la chance qu'on en quitte d'autres pour être avec elles....

des filles comme moi...

Posté par midget à 01:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]

27 septembre 2006

14*les cons à vélo

crevée, encore plus que d'habitude, saoulée, encore plus que d'habitude, chargée de boulot, encore plus que d'habitude..
je descend ma rue, à 10 mètres de chez moi, qui arrive en sens inverse... ? oui oui, monsieur "t'as trop l'air d'une bouffonne"... haha le revoilà..
attention, je sort mon regard "je-te-méprise-tu-n'es-qu'un-résidu-de-fiotte-misérable-de-ce-triste-univers", une fois arrivé à mon niveau, il me lance avec un ptit sourire bien moqueur "BONSOIR !".
PUTAIN DE PUTE ! j'ai juste rien dit, continué tout droit sans lui répondre..

JE L'auRAIS un jour, Je l'AURAIS !

[pute]

Posté par midget à 20:58 - Commentaires [6] - Permalien [#]